Speziell Editioun

Gastronomie de fête et plaisirs de la table

Spezial
Avant de réserver dans un restaurant, dressez la liste de vos critères: vérifiez par exemple que les éventuelles animations musicales ne transforment pas le repas en marathon interminable. (PHOTOS: SHUTTERSTOCK)
Spezial 05.12.2018

Gastronomie de fête et plaisirs de la table

Pour le plat principal, la dinde et le chapon rôtis (un coq castré pour une viande plus tendre) font consensus à Noël, le gibier ayant ses inconditionnels pour la Saint-Sylvestre.

Au dessert, enfin, la bûche traditionnelle ou revisitée semble incontournable à Noël. Un gâteau classique est préféré pour le jour de l'An.

Parc Hotel


Sur un air de montagne


Mais les fêtes s'avèrent également une bonne occasion de sortir des sentiers battus. A défaut de réveillonner sur les sommets à la recherche du père Noël et de son traîneau, un restaurant spécialisé dans les recettes roboratives de montagne est une alternative qui ravira toute la famille.

Les fondues sont en général prisées des enfants pour leur côté ludique (prévoyez des gages pour qui perdra son morceau dans le poêlon) et les raclettes accompagnées de généreux plateaux de charcuterie comprenant de la viande de grison (la variété originale est protégée par une Indication géographique en Suisse) le sont tout autant. N'oubliez pas les desserts: une tarte aux myrtilles pour les traditionalistes ou une fondue au chocolat pour continuer sur un mode familial!

Avec l'accent italien

Quitte à voyager, la cuisine italienne est une piste à privilégier au Grand-Duché où les établissements spécialisés sont légion.

Pour le réveillon du 24 décembre, nos amis transalpins cultivent la tradition de la «cena della vigilia», un repas sans viande. Mais rien de frugal pour autant. Les pâtes, les beignets et les poissons sont déclinés avec générosité et leurs parfums varient selon les régions. Citons dans le Sud les Spaghetti elle Vongole, avec coques ou palourdes, ou la soupe de poissons et aux brocolis à Rome. Mêmes particularismes au dessert avec l'incontournable Pannetone à Milan et le Pandoro à Vérone. Pour une touche de luxe, pensez à la truffe blanche d'Alba, originaire du Piémont: son prix est plus élevé que celui de la truffe française mais quand on aime...


Parfums d'Orient


Enfin, une dernière possibilité est de rester à table tout en parcourant quelques milliers de kilomètres.

Direction l'Inde avec ses spécialités parfumées à base de curry (poulet, veau, crevettes) ou accompagnées de sauce au lait de coco (dinde, poisson): attention à vous assurer évidemment que tous les convives sont partants pour ce dépaysement gustatif.

Même conseil pour les restaurants asiatiques. Les nems ou canards laqués sont des classiques qui font consensus mais pourquoi ne pas respecter la tradition japonaise du Yakitori, des brochettes de poulet ou crevettes nappées de sauce au soja et au  yaourt!