Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Advertorial

Le standard NZEB (Nearly Zero Energy Building)

Bauen & Wunnen
Photos: Shutterstock

L’habitat éco-responsable

Bauen & Wunnen 18.03.2020
Anzeige

Le standard NZEB (Nearly Zero Energy Building)


Au Luxembourg, depuis le 1er janvier 2017, c’est le standard «passif» qui prime en matière de construction. Cette directive éco-responsable devance de trois ans celles de tous les autres pays de l’Union européenne. Elle possède aussi le mérite d’imposer une construction, la maison passive, dont les atouts sont multiples.

Construire et Rénover au Luxembourg

Une maison passive est une construction faite selon un cahier de charges bien précis et qui grâce a? l’isolation optimale de son enveloppe comme a? son système de ventilation ingénieux, nécessite seulement un minimum de chauffage en hiver. A cela s’ajoutent aussi des phénomènes naturels qui vont accentuer sa passivité, a? savoir la récupération du rayonnement solaire, comme le rayonnement thermique de ses occupants. Tous ces facteurs vont lui permettre d’être a? la fois parfaitement autonome, donc passive, mais aussi économe, avec une consommation d’énergie qui ne dépasse pas les 15 kWh/m²/an, ce qui permet de diviser par cinq, voire par dix les factures d’énergie d’une maison traditionnelle.
    

Une maison aux qualités exceptionnelles
   

L’avantage d’une maison passive en termes de réduction des dépenses énergétiques est certain, mais son niveau de confort de vie l’est tout autant. En effet, dans une maison passive, vous évoluez un peu comme dans un cocon. La température y est agréable partout. L’air sans cesse renouvelé? est, quant à lui, sain, de bonne qualité? comme exempt de toute présence d’humidité?, qui pourrait porter atteinte a? votre sante?.
   

Bien ventilée par un principe qui lui est propre, la maison passive permet même d’évacuer rapidement toute odeur intempestive ou toute substance volatile qui pourrait comporter un risque sanitaire. A ces avantages, s’ajoute bien entendu son respect de l’environnement: grâce a? sa faible consommation d’énergie, son taux de gaz a? effet de serre est très faible.

Une mise en œuvre soignée
   

La maison passive a l’avantage de bénéficier d’un passeport énergétique AAA grâce a? ses propriétés constructives. Ce passeport valable pendant dix ans reflète ses capacités hors normes en termes de performance énergétique, d’isolation thermique et de faible impact environnemental. Il faut dire que sa construction est étroitement liée a? ces critères d’exigences, qu’elle atteint au travers de toutes les étapes de construction.
   

Deux priorités: l’isolation et la ventilation
     

Le standard passif s’intéresse en priorité? a? l’isolation de l’enveloppe du bâtiment, l’objectif étant d’obtenir une étanchéité? parfaite. L’isolation optimale de l’enveloppe et l’installation d’une VMC double flux permettent d’atteindre un haut niveau de performance énergétique, évaluée a? 15 kH/m²/an, soit des dépenses divisées par cinq, voire par dix, pour les habitations les plus énergivores. Cette ventilation permet également de récupérer 75 pour-cent de la chaleur de l’air et de mieux contrôler les dépenses de chauffage.
   

L’habitat passif, un ensemble de principes vertueux
     

L’emploi de matériaux durables, tels que le bois ou le béton, entre dans les obligations des constructions nZeb. L’énergie produite doit être issue de sources renouvelables, comme le solaire. Principalement oriente? au sud, l’habitat passif adopte une forme compacte pour mieux se défendre face aux éléments, ce qui permet de réduire les besoins en chauffage. Celuici peut être assure? par des pompes a? chaleur, récupérant les calories de l’air ou du sol. Les ouvertures a? triple vitrage assurent une protection solaire efficace et sont conçues pour éviter la formation de ponts thermiques, si fréquents dans les constructions traditionnelles. Texte: Emilie Di Vincenzo