Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Advertorial

«Nëmmen dat Bescht!»

Commerce
Le chef René Mathieu (à droite) a saisi l'opportunité proposée parle directeur marketing de Cactus, Marc Hoffmann, et s’exprimera librement sur sa philosophie et les sujets qui l’interpellent. Photo: Cactus

Carte blanche à un chef de renommée mondiale

Commerce 25.01.2021
Anzeige


Le groupe Cactus lance un partenariat inouï avec René Mathieu, chef étoilé et champion du monde végétal, du restaurant «La Distillerie» à Bourglinster.


Le groupe Cactus s’engage à participer activement à la construction du futur, à trouver un équilibre entre exigences économiques, écologiques et sociales. Le slogan «Nëmmen dat Bescht» traduit cette responsabilité qui sera renforcée et concrétisée en 2021 par de multiples actions et engagements, comme par exemple une campagne de sensibilisation «clean label bread» et le cofinancement d’un centre de recyclage au sein d’une coopérative de bananes bio-fairtrade. Le partenariat de l’entreprise familiale Cactus avec le «champion du monde végétal», le chef étoilé René Mathieu, et la société «My Roots», s’inscrit dans cette philosophie. La finalité de cette nouvelle collaboration est de promouvoir tout au long de l’année une alimentation saine, locale, végétale de saison et sans gaspillage alimentaire – auprès de tout consommateur en général et auprès des jeunes, next generation, en particulier. Une cuisine de tous les jours, simple, mais durable: «Nëmmen dat Bescht!».

L’année 2020, aussi compliquée qu’elle ne fût pour la gastronomie, a été une année de gloire pour René Mathieu, le chef du restaurant «La Distillerie» au Château de Bourglinster. Après sa consécration comme meilleur chef végétal du monde par «We’re Smart» , il a été nommé chef de l’année par le guide Gault&Millau Luxembourg qui lui attribue 18 points sur 20. Et en début de cette année s’est ajoutée la confirmation d’une étoile Michelin… verte, une nouvelle initiative du guide pour récompenser l’engagement et la durabilité.


La présentation du partenariat de Cactus avec le chef étoilé eut lieu au Château de Bourglinster. Sur notre photo: Laurent Schonckert, Marc Hoffmann, René Mathieu et son associé Mario Willems (de gauche à droite).

Des valeurs partagées

Cependant, Cactus n’avait pas attendu ces distinctions pour approcher ce chef tant inspiré qu’original, qui en septembre 2020 a décidé de ne servir que des plats végétaux, sans concession aucune. «Nos premiers contacts avec Cactus avaient été noués avant l’attribution des récentes distinctions par le Guide Michelin et Gault&Millau», confirme René Mathieu. Le partenariat s’est fait en toute simplicité: «J’ai reçu un email de la part du directeur marketing de Cactus, Marc Hoffmann, qui me demandait si nous pouvions envisager une collaboration. Nous sommes tout de suite tombés d’accord de ne pas créer des plats à emporter, mais de communiquer ma philosophie et nos valeurs communes. Car j’ai rapidement compris que nos valeurs sont identiques bien que nos secteurs soient différents», poursuit le chef. «La collaboration est sans doute assez inhabituelle: une enseigne de supermarchés qui s’associe à un chef étoilé qui en fait est un artiste et un artisan… Mais nous partageons effectivement les mêmes valeurs: santé, environnement, production locale et de saison, anti-gaspillage. Sans ce tronc commun, la collaboration n’aurait pas été envisageable», souligne Laurent Schonckert. Selon le directeur général du groupe Cactus, pionnier dans des démarches de changement, d’innovation et de durabilité, «il ne s’agissait pas de créer des plats ‘René Mathieu’ et de les vendre dans nos magasins, mais de poursuivre le rôle éducatif que nous adoptons depuis très longtemps».

Une rubrique mensuelle dans le folder Cactus

Encore fallait-il trouver la bonne recette pour concrétiser cette collaboration assez inouïe: «Nous n’avons pas la possibilité de nous consacrer à une niche bien spécifique comme le fait le chef étoilé avec sa gastronomie végétale, et donc, il a fallu développer un concept qui permettrait de communiquer nos valeurs communes et la philosophie de René Mathieu, en profitant des avantages de notre structure», explique Laurent Schonckert.

Le directeur général de Cactus n’est pas végétarien, mais prend «de plus en plus de plaisir à découvrir des plats entièrement végétaux, et cela me permet aussi de redécouvrir des légumes un peu oubliés. Notre collaboration avec René Mathieu arrive donc à point nommé», conclut-il. René Mathieu s’empresse de souligner qu'il n'est pas non plus végétarien: «Je ne suis pas contre la viande ou le poisson, si elle rentre dans la philosophie, le respect, la durabilité et le local. Mais nous devons réduire notre consommation pour notre santé et pour l’environnement : l’équilibre d’un repas doit être composé de 80 pour cent de végétal et de 20 pour cent de protéines».

Le chef est bien décidé à profiter des différents forums que Cactus lui offre pour s’exprimer librement sur les sujets qui l’interpellent. Chaque mois, le chef étoilé aura carte blanche dans une édition du folder Cactus hebdomadaire, «pour exposer sa philosophie, ses réflexions, et ses coups de gueule qui seront repris tels quels», souligne Marc Hoffmann. Le chef Mathieu perçoit cette communication à travers Cactus «comme une opportunité de sensibiliser le consommateur à respecter les saisons et à devenir un consom’acteur, un de ceux qui réfléchit à ses achats en restant attentif à son environnement et à la nature qui l’entoure».

Ainsi, lors de l’année 2021 René Mathieu aura carte blanche à douze reprises, la première étant publiée dans le folder Cactus qui sortira mardi prochain, le 26 janvier. Le chef s’adresse directement aux clients de Cactus en expliquant que «le but est de vous éclairer et de vous faire prendre conscience que nous ne devons pas simplement vouloir changer vers une consommation plus seine, mais qu’il est devenu plus que temps d’agir (…). Il est de mon devoir, de par le savoir qui m’a été transmis, de vous accompagner dans cette démarche».

La carte blanche du chef comprendra des conseils, des astuces et des recettes «simples et réalisables au quotidien» qui seront toujours basées sur des produits de saisons et locaux. La première recette sera d’ailleurs consacrée au céleri rave en croûte de sel. Dans ses colonnes, René Mathieu informera «quand les produits sont à leur apogée, et comment les valoriser», et au travers de sa passion des cueillettes, il mettra en avant quelques plantes «qui peuvent vous faire du bien, autant à votre corps qu’à votre esprit».

Vers un futur plus conscient, plus durable

En fait, la philosophie de René Mathieu est thérapeutique: «Dans le contexte du Covid, beaucoup de gens sont confrontés à des problèmes psychologiques, et nous voulons mettre un peu de baume au cœur, donner du plaisir à travers nos recettes simples, à la portée de chacun. Nous nous mettons au diapason de monsieur et madame Tout-leMonde». Le chef étoilé ne veut en aucun cas «que l’on nous considère comme des intouchables, au contraire, nous jouons la carte de la simplicité, du respect et de l’humilité». Début 2018, René Mathieu a créé avec son associé Mario Willems la société «My Roots», dédiée à l'amélioration de la qualité de vie et à la contribution d’un avenir plus sain à travers le secteur de la gastronomie.

«My Roots» est partenaire de la collaboration avec Cactus au même titre que le chef lui-même. «Nous ressentons que des groupes comme Cactus veulent changer, aller vers un futur plus conscient, plus durable, avec moins d’impact carbone», se réjouit Mario Willems, «ces groupes sont conscients que le végétal gagne de plus en plus en importance. De notre part, nous apprenons beaucoup de ces groupes, nous nous rendons compte de la pression, des défis, de l’organisation qui n’ont rien à voir avec notre métier. Donc nous nous inspirons mutuellement».

Le partenariat avec Cactus va effectivement plus loin: «Nous avons voulu intégrer les équipes, les responsables des rayons et les vendeurs qui sont les ambassadeurs sur le terrain», précise René Mathieu, «je peux leur transmettre mon savoir sur les produits locaux, connus ou moins connus, et d’autre part, nous apprenons à mieux comprendre le fonctionnement interne de l’enseigne».

Soutien aux producteurs locaux

Le soutien et la promotion de la production locale et des circuits courts sont des éléments-clé du partenariat de Cactus avec «My Roots» et le chef de Bourglinster. «Cactus s’investit depuis de nombreuses années dans la promotion des produits locaux, et notre collaboration avec le chef Mathieu s’inscrit dans cette démarche», souligne Laurent Schonckert. Le directeur général de Cactus se dit «ouvert à toute nouvelle collaboration avec des producteurs». Marc Hoffmann ajoute que Cactus s’engage à encourager les producteurs locaux et régionaux à nous rejoindre, sous réserve qu’ils respectent un cahier des charges promouvant la qualité: «Ainsi, nous pouvons contribuer à la production locale et également à la création d’emplois. Le débat n’est pas nouveau, mais nous voulons accélérer les choses et aller plus loin, pour une meilleure cohérence».

Aujourd’hui, la filière «Eist Uebst a Geméis» regroupe douze maraîchers du Luxembourg et de la zone frontalière allemande qui s’investissent dans l’agriculture raisonnée afin de cultiver des fruits et légumes selon le calendrier. «Notre partenariat avec ces agriculteurs remonte à 2002. Il est complété idéalement par l’offre des agriculteurs biologiques regroupés dans Biog, et par le Redingshaff qui nous fournit les pommes de terre», précise le directeur du marketing de Cactus.

René Mathieu profitera de son discours avec le public pour «échanger quelques idées comment dynamiser l’économie locale et favoriser la situation des commerçants qui nous entourent». Par Claude François