Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Advertorial

Albalux: Le «go between»

Bauen & Wunnen
Photos: Albalux

Le meilleur financement possible

Bauen & Wunnen 03.03.2021
Anzeige


Les meilleures idées naissent parfois de manquements ou défaillances. Celle initiée par Michel Bastos est indubitablement utile et le CEO de Albalux Crédit nous a accordé un entretien pour nous exposer son parcours et surtout son métier, sans doute encore trop peu connu au Luxembourg.

En effet, le métier de courtier en immobilier assure au postulant acquéreur d’un bien, une facilité d’exécution et une sérénité qu’il n’aurait sans doute pu imaginer possible.

Monsieur Bastos, parleznous de votre métier?

Je suis courtier en immobilier. On peut dire que c’est un métier relativement récent. Bien sûr, le terme est connu puisqu’il existe pour d’autres secteurs d’activités (assurances, crédits automobiles etc) mais étrangement, peu connu pour le secteur de l’immobilier alors qu’il existe bel et bien et est réglementé depuis peu. Initialement, les agents immobiliers mettaient les acquéreurs en contact avec les banques, sans règlementation aucune. De plus, certains dossiers se voyaient refuser un crédit. Nous avons alors imaginé une solution…


«Nous sommes en quelque sorte des facilitateurs pour les personnes désirant accéder à la propriété et quirestent de marbre devant tous les rouages inhérents au sujet.»


Pouvez-vous nous raconter la genèse d’Albalux Crédit?

A l’époque où l’idée a germé, j’avais acquis une solide maitrise des rouages du courtage, travaillant depuis près de 20 ans dans un des principaux groupes d’assurance. Dans un contexte que nous avons évalué comme étant propice, nous avons jugé bon de démarrer une activité de courtage en immobilier. Le succès fut immédiat.

Le début d’une success story?

Alors que mon activité principale n’évoluait pas dans un sens favorable, nous avons décidé d’en faire un vrai métier, structuré, encadré et aidé en cela par l’Etat qui a réglementé la profession. Pour se faire, nous avons obtenu en 2019 l’agrément de la CSSF (Commission de Surveillance du Secteur Financier). Non seulement les gens viennent nous voir car nous avons un levier de négociation des taux mais Albalux offre un conseil à 360°. Les gens veulent pouvoir gagner du temps. Ils déposent un dossier que nous nous chargeons de présenter à plusieurs organismes bancaires, lesquels sont nos rémunérateurs en cas de finalisation de dossier (l‘opération est donc totalement gratuite pour le client).

Küchen Leicht

Il peut donc y avoir de l’humain dans des transactions financières?

Nous sommes en quelque sorte des facilitateurs pour les personnes qui restent de marbre devant les rouages de la fiscaTexte: Alix Bellac / Photos: Albalux lité et de l’imposition (sourires). Sans prétendre remplacer l’expertise des fiduciaires, en plus du gain de temps pour les particuliers puisque nous sommes leurs obligés en termes de négociation, nous apportons notre conseil sur la question des aides étatiques en fonction de chaque profil, les déclarations d’impôts, le conseil fiscal (nous avons la chance de pouvoir profiter d’experts faisant partie de sociétés de notre groupe ou de sociétés partenaires). Vous savez, nous ne traitons pas avec des dossiers mais avec des humains.

Quels conseils pouvez-vous donner à nos lecteurs?

Je pourrais vous parler taux d’amortissement et avantages fiscaux mais on ne va pas rentrer dans des détails trop techniques (sourires). Concernant les jeunes qui démarrent dans la vie active, il y a deux types de profils, ceux qui bénéficient de l’aide de parents sous forme d’un capital de départ, et ceux qui démarrent sans capital. A ceux-là, je conseille fortement de commencer une épargne logement qui apporte un avantage fiscal de 1344 euros par an de 18 à 40 ans accomplis et de 672 euros au-delà de 41 ans. De plus, si l’épargne est supérieure à 3 ans, il y a la possibilité de rajouter une garantie d’état.

Plus généralement, pour l’acquisition d’une maison principale, de préférence s’orienter vers la Vente en Etat Futur d’Achèvement (VEFA) car les frais d’enregistrement sont réduits car calculés sur la valeur du terrain. Dernier conseil, s’orienter vers un taux fixe garantissant la tranquillité d’esprit. Texte: Alix Bellac