Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Advertorial

Entre lieux de mémoire et lieux de culture

Vakanz
Le palais Lazienki, un des plus jolis bâtiments de Varsovie, est situé sur une île et avait été construit pendant le XVIIe siècle par l’architecte Tylman van Gameren. Photos: Office de tourisme de Varsovie

Varsovie, la cité reconstruite

Vakanz 10.02.2020
Anzeige

Entre lieux de mémoire et lieux de culture


«Varsovie? Mais que vas-tu y faire? Il y a quelque chose d’intéressant à visiter?» Si au départ ces questions étaient aussi les miennes, à l’arrivée je peux témoigner que j’ai découvert une ville contrastée entre architecture monumentale de style réaliste socialiste et reconstruction à l’identique.
   


Le parc royal Lazienki Krolewskie avec le monument dédié à Frédéric Chopin est idéal pour des promenades romantiques.

Une ville qui cherche à se réconcilier avec son passé, qui possède une vie culturelle et académique foisonnante, de grands parcs verdoyants et des habitants ouverts et hospitaliers à l’image de leurs mythes fondateurs.
    

La route entre l’aéroport et le centre-ville est à l’image des stéréotypes soviétiques: de larges artères tirées au cordeau, bordées de bâtiments austères entourés de petits espaces verts arborés. Mais plus le taxi s’approche du centre et plus l’atmosphère change. Presque sans transition je me retrouve dans la partie reconstruite de Varsovie.

Le vieux Varsovie

Des champs de ruines laissés par les nazis a resurgi à l’identique la vieille ville. Ses ruelles pavées et étroites, sa place de marché entourée de bâtiments aux belles façades bigarrées couvertes de fresques, sa cathédrale Saint-Jean, son palais royal, sont quelques-uns des exemples de l’opiniâtreté des habitants qui peu après la fin de la guerre ont démarré la reconstruction. Opiniâtreté payante, puisque le quartier est considéré comme un bien culturel inestimable et est inscrit depuis 2009 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Dans un des nombreux restaurants de cette place du Marché, avec vue sur la statue de la sirène, symbole protecteur de la ville, vous pourrez comme moi, goûter à la cuisine traditionnelle polonaise, riche et typique. Ici pas de chichis, mais des portions «royales» à des prix très convenables.

Chopin, fils de Varsovie

La digestion se fait en même temps qu’une promenade sur la voie royale (Trakt Królewski) de Varsovie. Cette ancienne artère principale de Varsovie est aujourd’hui jalonnée de cafés, musées, églises et palais qui abritent différentes institutions. Le soir, une sublime mise en lumière ennoblit encore plus les différentes rues et bâtiments. Prenez un peu de temps et pénétrez les allées romantiques du parc royal Lazienki Krolewskie, qui longe cette artère et allez jusqu’au monument dédié à Frédéric Chopin. Le célèbre pianiste est né en 1810 à Varsovie et ses compatriotes l’honorent. Partout dans la ville on rencontre les nombreuses traces de cet artiste. Entre concerts dans des salles privées ou à l’air libre (par beau temps dans les nombreux parcs) et musées ou circuits de découverte, prenez quelques instants pour écouter une polonaise, une valse, une mazurka ou encore la célèbre marche funèbre. Conformément à ses dernières volontés, le cœur de l’artiste, ramené à Varsovie para sa sœur Ludwika, se trouve actuellement dans un cénotaphe encastré dans un pilier de l'église Sainte-Croix.

Les cicatrices de la Seconde Guerre mondiale


La Plac Zamkowy est une place située en face du palais royal dans l’arrondissement Sródmiescie.

Il est impossible d’évoquer Varsovie, sans parler des souffrances endurées pendant la Seconde Guerre mondiale par sa population, soit-elle de confession chrétienne ou juive. De nombreux sites et lieux rappellent au monde que la ville a été presque entièrement détruite suite aux bombardements à l’occasion de l’invasion de la Pologne par les troupes nazies en 1939, puis la révolte du ghetto juif en juin 1943 et enfin l’insurrection de Varsovie en août 1944 et qu’une partie de ses habitants a été tuée par la barbarie nazie.
   

Entre autres, le musée de l’histoire des Juifs polonais «Polin», qui retrace la riche histoire séculaire des Juifs polonais, est un passage obligatoire pour découvrir ces événements. Ce sera aussi l’occasion de découvrir les liens entre Polonais et ce qui, avant la Seconde Guerre mondiale, était un des plus grands centres de la culture juive en Europe.
   

Mais il reste encore tant de choses à découvrir de cette métropole: les quais de la Vistule, la tour du palais de la Culture et de la Science qui culmine à 231 mètres, le musée de l’Insurrection de Varsovie, pour ne nommer que ceux-ci; qu’une deuxième visite s’impose.

Découvrir la Pologne

Pour découvrir Varsovie et la Pologne, Demy Schandeler propose un circuit découverte de douze jours. Venant de Dresde, il entrera en Pologne par Wroclaw, pour continuer vers Cracovie, Varsovie et Olsztyn où la magnifique nature de la région des lacs de Mazurie pourra être découverte. Le voyage continuera alors vers Gdansk, traversera une autre perle naturelle polonaise, la région lacustre de Cachoubie encore appelée la Suisse de Cachoubie, pour enfin arriver à Szczecin et puis Berlin. De là il sera possible de rentrer en avion.
   

Pendant toute la durée du circuit, qui se déroulera à partir du 21 juin, les voyageurs seront accompagnés par un guide luxembourgeois et un guide local. Les hôtels choisis sont tous de qualité supérieure avec 4 étoiles.