Wählen Sie Ihre Nachrichten​

Advertorial

Nouvelle Gamme Lëtz Poulet de La Provençale

Commerce
La production permettra au départ de couvrir environ 2,5 % de la consommation nationale, mais les associés espèrent bien couvrir 10 à 20 % d’ici quelques années. Photo: C.

Eleveurs misent sur le poulet élevé au Luxembourg

Commerce 18.01.2021
Anzeige


Le Luxembourg et ses résidents consommant de plus en plus de viande de volaille et l’offre étant limitée, le grossiste alimentaire La Provençale s’allie à quatre familles d’éleveurs et lance une filière de production locale de poulets.

Il a fallu quatre ans pour que ce projet de lancer une filière avicole au Luxembourg aboutisse, mais la persévérance de tous les acteurs a enfin porté ses fruits. Ce 19 janvier, les consommateurs pourront enfin trouver les produits estampillés « Lëtz Poulet » surles étals. Avec une gamme gastronomie et collectivités et une gamme grande distribution, les poulets et découpes seront enfin disponibles. «Bien sûr, au début il n’y en aura peut-être pas pour tout le monde», explique Georges Eischen, associé-gérant du grossiste alimentaire basé à Leudelange, «car il n’y a que quatre éleveurs qui démarrent le projet avec nous. Cependant nous avons bon espoir que d’autres agriculteurs rejoignent notre projet». En effet la production permettra au départ de couvrir environ 2,5 % de la consommation nationale, mais les associés espèrent bien couvrir 10 à 20 % d’ici quelques années.

Actuellement ce sont les familles Annet de Weiler, Kaes de Bastendorf, Thiry de Schouweiler et Zigrand de Niederpallen qui se sont lancées dans l’aventure et qui exploitent cinq poulaillers. Ceux-ci ont été pensés et construits en pensant au bienêtre animal: larges fenêtres dans le toit pour un éclairage naturel, jardin d’hiver couvert et grillagé pour un accès à l’extérieur protégé, ventilation pour un renouvellement optimal de l’air ambiant, chauffage et même un système de brumisation pour les périodes de chaleur.

Les poussins arrivent d’un couvoir de Wallonie à l’âge de un jour. Afin de devenir des poulets près à l’abattage en 53 jours en moyenne, ils sont nourris avec une alimentation végétale, minérale et vitaminique constituée essentiellement de céréales sans OGM, cultivées exclusivement au Luxembourg et dans la grande région. De l’abattage, qui aura lieu à Alost, à la distribution il ne s’écoulera pas plus de 24 heures. Toutes les étapes, de la fabrication des aliments à l’abattage est garanti par un cahier des charges très précis et contrôlé par Luxcontrol et permet une traçabilité totale du produit final.

Si la construction et l’exploitation des infrastructures est pris en charge par les différents éleveurs, La Provençale, désirant une collaboration durable et équitable avec ceux-ci, leur garantit un revenu pour dix ans: le prix d’achat est fixé d’un commun accord avec les éleveurs et en cas d’augmentation des charges ce prix sera revu. CdJ