Changer d'édition

Advertorial

Tenir bon la barre dans le creux de la vague…

Bauen & Wunnen

Photos: C. 

CREDITSIMMO.LU, un capitaine et son équipage qui vous aident à garder le cap !

ANZEIGE

Petit arrêt sur image sur la situation conjoncturelle du marché de l’immobilier au Grand-Duché, à l’approche des fêtes de Noël d’une année 2022 qui aura été celle de toutes les craintes, mais dont la suivante porte déjà en elle quelques lueurs, si ce n’est d’espoir, au moins d’anticipation et de préparation.À l’occasion d’un nouvel entretien avec Monsieur Georges Spanier, dirigeant de la société de courtage en immobilier CREDITSIMMO.LU, ce dernier nous explique comment les choses suivent naturellement leur cours et pourquoi il faut rester confiant en l’avenir.La stagnation des prix du logement, conjuguée à la hausse des taux qui sévit depuis peu sur le marché, doit-elle donner lieu à une inquiétude exacerbée ?À mon humble avis, et si j’en juge par l’expérience qui est la mienne après plus de trente ans de métier, je tiens d’abord à rassurer les personnes que la récente et brusque remontée des taux a pu refroidir, notamment dans leurs velléités de se porter acquéreurs dans la pierre. Il n’y a rien de véritablement inquiétant pour l’instant.Il ne faut pas oublier non plus celles et ceux qui seraient tentés de se laisser gagner par la panique avec cet autre facteur déstabilisant – à première vue – que s’avère le ralentissement que nous subissons au niveau des prix.Nous assistons en ce moment à ni plus ni moins qu’une simple régulation automatique, et somme toute naturelle, de la situation, rien de bien méchant en définitive. Le marché reprend tout bonnement ses droits en dictant sa loi par le principe de l’offre et la demande, et comme on dit souvent, «le marché a toujours raison».Qu'est-ce que cela signifie, plus précisément ?   

Tenir bon la barre dans le creux de la vague…-2
Tenir bon la barre dans le creux de la vague…-3
Tenir bon la barre dans le creux de la vague…-4

Tout logiquement que les progressions constantes dont s’était imprégné le marché au Luxembourg, en l’occurrence des augmentations annuelles comprises entre 10 et 15% sur une base annuelle, et ce, pendant plus de deux décennies, étaient jusqu’alors relativement surfaites, pour ne pas dire exagérées.

En juxtaposant cette longue tendance enflammée à des taux emprunteurs au plus bas qui perduraient depuis une bonne dizaine d’années, et il y a encore quelques mois, il était clair que les bases étaient tronquées et déraisonnables. Il fallait bien un jour ou l’autre passer par une phase de normalisation des forces en présence. Nous allons tranquillement revenir sur une progression fluctuante, mais réaliste, entre 2 et 3% (dans la lignée de l’Euribor).

Cela étant dit, il est légitime de s’angoisser au vu de la situation économique et géopolitique, non ?

Bien sûr, c’est humain. On peut se mettre à la place de jeunes couples, par exemple, désireux de fonder une famille, d’emménager dans le confort requis, avec davantage d’espace pour leur habitation et leur garage, et d’acheter par la même occasion pour ne pas perdre de l’argent, mais qui se posent des questions, sachant tout ce qui se passe à l’Est de l’Europe, mais ailleurs également.

La peur d’une généralisation et d’une déflagration du conflit ukrainien, avec les conséquences dévastatrices que cela peut supposer en termes de pertes sous toutes ses formes (y compris en patrimoine, si l’on raisonne de manière pragmatique) n’inspire pas trop à la confiance ou à l’engagement dans un projet sur le long terme.

Il en va de même pour les résidents expatriés dont une bonne partie s’interrogent et sont susceptibles de plier bagages, peut-être pas du jour au lendemain, mais éventuellement tôt ou tard.

Et chez CREDITSIMMO.LU, il y a tout ce qu’il faut pour rassurer les indécis qui en ont besoin ?

Absolument ! En cela, je tiens à rassurer les jeunes familles qui veulent véritablement investir pour évoluer dans un cadre de vie agréable et digne de leurs besoins. C’est toujours le moment d’acheter et de faire de bonnes affaires. Bien sûr, on peut choisir d’attendre que les prix baissent, et ce faisant, profiter vraisemblablement d’un léger recul des tarifs, en raison de la baisse potentielle que peuvent provoquer les vendeurs trop pressés.

Néanmoins, comme mentionné précédemment, au mieux, on aura une régularisation (ou normalisation) du marché, mais certainement pas de baisse drastique ou de chute, pour appeler les choses par leur nom. D’ailleurs, l’inflation qui prévalait aux États-Unis, comme sur une grande partie de la planète, est en train de s’estomper, ce qui présuppose que la même chose va arriver en Europe, mais avec quelques mois de décalage, comme pour tout.

Là encore, on ne le répétera jamais assez, mais chez CREDITSIMMO.LU, nous disposons des instruments et des moyens appropriés pour réagir de la manière la plus prompte et la plus flexible qui soit afin de garantir aux acheteurs ayant emprunté, et qui viennent nous demander conseil, des possibilités de s’adapter aux fluctuations des taux et à d’autres difficultés pouvant survenir ponctuellement sur le marché.

Des prêts mixtes conclus partiellement sur des taux fixes et variables, et sur différentes durées, suivant l’opportunité et les taux d’intérêt du moment, sont tout à fait envisageables. Rien n’est définitif ni immuable sur la période, et nous avons les solutions pour tout type de situation, en agissant avec neutralité et prévenance. Dominique Coutant

www.creditsimmo.lu
Tél.: 00352 46 60 43 – 1